Aspirateurs à poussière : que dit la réglementation au 1er septembre 2017 ?

La situation actuelle

Directive Européenne 665/2013

Depuis le 1er Septembre 2014, la directive Européenne (665/2013) imposait un certain nombre de nouvelles contraintes aux fabricants et distributeurs d’aspirateurs à poussière sur le marché européen. Notamment :
• Chaque aspirateur mis sur le marché devait être certifié par un organisme indépendant, et doté d’un étiquetage renseignant le client sur plusieurs critères de performance préétablis. Cet étiquetage doit impérativement figurer sur tout document commercial, ainsi que sur l’aspirateur lui-même lorsqu’exposé sur un lieu de vente/showroom/salon ou tout autre site ou seront présents d’éventuels clients (pas d’obligation pour les aspirateurs achetés et utilisés par les clients eux-mêmes).
• La puissance des aspirateurs s’est vue limitée à 1 600 Watts.
• La récupération de salissure doit être au minimum de 96% sur sols durs et 71% sur sols textiles.
• Le rejet de particules de poussière ne peut excéder les 1%.
Tout appareil ne répondant pas à ces critères ne pouvait donc plus être commercialisé au sein de l’union européenne depuis le 1er Septembre 2014.

Ces contraintes s’appliquent aux fabricants aussi bien qu’à leurs distributeurs.
Le but annoncé de ces mesures étaient de promouvoir des aspirateurs au profil énergétique plus performant.

 

Ce qui a changé depuis le 1er Septembre 2017

Au 1er Septembre 2017, la seconde phase de cette directive prendra effet. Elle s’accompagne des restrictions supplémentaires suivantes :
• Une échelle de notation de la performance énergétique plus large, avec l’apparition des notes A+, A++ et A+++
• Une limitation de la puissance des moteurs d’aspiration à 900 W
• Une durée de vie minimum des moteurs d’aspiration à 500 h
• Limitation de la pression acoustique à 80 dB

 

En quoi consiste le nouvel Eco label ?

Classe d’efficacité énergétique
• Elle est déterminée en fonction de la consommation énergétique annuelle de l’appareil.
• Cette dernière est calculée en kWh/an et arrondie à la première décimale.
• La valeur figurant sur le label correspond plus précisément à la consommation en énergie sur un total de 50 utilisations de l’appareil. La quantité
d’énergie réellement consommée sur un an dépendra de l’utilisation faite de l’appareil.

Classe de performance de nettoyage
• Elle mesure les performances de dépoussiérage sur sol dur (1) et sur sol textile (2).

Emissions de poussière
• Elle mesure les quantités de poussière rejetées dans la pièce.
• Elle est mesurée en situation d’utilisation de l’aspirateur réglé à son débit d’air maximal.

Niveau de puissance acoustique
• La puissance acoustique est une valeur fixe qui mesure le niveau de « bruit » qu’émet un appareil.
• Attention : le niveau de puissance acoustique est différent du niveau sonore. Le niveau sonore est généralement inférieur d’environ 10 dB à celui de la
puissance acoustique. Voir page suivante pour plus de détails.
• Lors des tests, le niveau de puissance acoustique est mesuré sur sol textile.

Différence entre Niveau sonore et Puissance acoustique
Exemple par analogie : lumière émise par une ampoule :
• La puissance d’émanation d’une ampoule est de 100 Watt. Quelle que soit la distance de laquelle on la regarde, cette puissance d’émanation reste de 100
Watts, cependant l’intensité de la lumière perçue change avec l’éloignement.
• Le même principe s’applique à la puissance acoustique et au niveau sonore. La puissance acoustique reste la même quelle que soit la distance d’écoute, tandis que le niveau sonore diminue avec l’éloignement.
• La puissance acoustique est une valeur théorique utilisée pour les Eco Labels.
• Le niveau sonore est une mesure réaliste du bruit perçu (distance de 1m) et permet à l’utilisateur d’estimer précisément l’inconfort potentiellement généré lors de l’utilisation.